Showroom flambant neuf pour Thomas Cuisines à Martigny : Poggenpohl à l’honneur !

, ,

Header_Interview

La prestigieuse marque de cuisines de luxe Poggenpohl sera désormais représentée à Martigny, en Valais. Au sein de l’espace fraichement rénové de Thomas Cuisines, trois modèles de cuisines côtoieront des meubles de salles de bain premium de la marque Badea ou des parquets, des portes de placards et des dressings faits sur mesure de Coulidoor. Thomas Cuisines se positionne comme l’une des références valaisannes en matière d’aménagement intérieur. Nous avons rencontré Patrick Fauchère, administrateur et directeur, qui revient sur cette métamorphose pour le 30e anniversaire de l’entreprise.

Pour son 30e anniversaire, Thomas Cuisines s’est offert la transformation complète de son showroom à Martigny. Quelles sont les nouveautés du nouvel aménagement ?

Patrick Fauchère: Nous avons totalement redessiné notre espace de vente de 415 m2. Les deux enseignes sur la façade de notre établissement annoncent d’ailleurs la grande nouveauté : la représentation de la marque de cuisines premium Poggenpohl. Sur une surface de 100 m2, les modèles de cuisines design +MODO et +SEGMENTO, la fameuse P´7350, Design by Studio F. A. Porsche, ainsi qu’une cuisine Poggenpohl CL seront exposées. Nous offrons désormais toutes les gammes en matière de cuisines, qu’il s’agisse de modèles d’entrée de gamme ou de luxe avec Poggenpohl. La cuisine étant notre cœur de métier, il était nécessaire de présenter un maximum de concepts, s’adressant à l’ensemble de nos clients. La seconde nouveauté est l’espace dédié au concept de la buanderie. Quelques meubles encadreront une colonne de lavage afin de présenter notre compétence dans l’aménagement d’intérieur au sens large. Ces éléments viennent ainsi compléter notre exposition de meubles de salles de bain premium de la marque Badea ou des parquets, des portes de placards et des dressings faits sur mesure de Coulidoor.

Pouvez-vous nous raconter la naissance de la collaboration avec Poggenpohl?

Patrick Fauchère: Nous avions reçu la visite du responsable de vente de la marque Poggenpohl en Suisse romande, qui cherchait alors un partenaire stratégique dans la région du Valais francophone. Lors de cette rencontre, nous avons été fascinés par la gamme de cuisines proposée par Poggenpohl. Au niveau de la fabrication des cuisines, la marque se distingue en cherchant constamment à innover, au niveau des espaces modulables destinés au thé, café ou au vin, dans l’installation des appareils électroménagers et dans l’ergonomie environnante. Poggenpohl se positionne comme le créateur de la cuisine moderne. Lorsque nous avons visité l’usine en Allemagne, nous avons découvert un esprit avant-gardiste et novateur du métier. Cette exigence se ressent d’ailleurs au travers de sa notoriété internationale. Il suffit d’observer les chercheurs collaborer avec les designers pour saisir l’importance du professionnalisme et de l’innovation présente dans les processus de fabrication des cuisines Poggenpohl.

Avec la représentation de Poggenpohl, vous ancrez davantage Thomas Cuisines sur un marché premium. Est-ce une volonté pour correspondre davantage à votre clientèle ?

Patrick Fauchère: Dans son histoire, Thomas Cuisines a constamment privilégié la cuisine de qualité, moyen à premium. Notre clientèle est habituée à nos agencements d’intérieur et nos cuisines premium. Avec la présence de Poggenpohl, nous renforçons notre notoriété et nous nous orientons vers une cuisine durable. Aujourd’hui, on assiste à une véritable prise de conscience au niveau de la durabilité. Les agencements de qualité élaborés sur-mesure sont ainsi plébiscités. De plus, une cuisine évolue en parallèle des tendances que nous suivons de près. Nous faisons appel à toute notre créativité afin de suivre les attentes et les volontés de nos clients. Modifier les faces, moduler les espaces de cuisines, changer les plans de travail ; nous pouvons intervenir dans chaque agencement. Grâce à Poggenpohl, nous consolidons ce service.

Abordons à présent l’entreprise familiale. Vous avez repris Thomas Cuisines en 2012. Quelle est son histoire ?

Patrick Fauchère: L’aventure Thomas Cuisines est incroyable. Enfant déjà, je rêvais de diriger une entreprise. Or, j’ai pris une autre direction en intégrant le groupe Coop dès l’apprentissage. A 50 ans, j’étais directeur adjoint de Coop Suisse Romande mais j’accumulais les kilomètres qui me distançaient de ma famille. J’ai alors décidé de prendre une nouvelle orientation, en cherchant à relancer une entreprise. Après avoir consulté la banque, j’ai décidé de relancer Thomas Cuisines, et je dois avouer être aujourd’hui épanoui dans ce travail d’aménagement de cuisines et du maniement du bois.

En ce qui concerne la société, nous avons décidé de garder l’exposition de Martigny, en famille. Puis, comme nous avons voulu développer nos activités à Sierre en mars de l’année dernière, nous devions rénover le showroom de Martigny. Au fur et à mesure, nos enfants ont rejoint ma femme et moi dans la structure. Aujourd’hui, nous enregistrons une évolution croissante. Le marché de la cuisine et de l’aménagement d’intérieur bénéficie d’une tendance haussière. Avec l’évolution des rénovations et des construction d’immeubles, nous avons la possibilité de proposer des aménagements sur mesure et de pérenniser Thomas Cuisines.

 

Vous êtes entouré de votre femme et de vos enfants. Comment se passe cette collaboration et quel est le rôle de chacun ?

Patrick Fauchère: Notre volonté est d’amener du renouvellement dans les cuisines et l’agencement intérieur au sens large. Ma fille Anouchka est la première à avoir intégré l’entreprise. Selon son souhait de se consacrer à Thomas Cuisines, nous avons décidé d’ouvrir une exposition à Sierre et lui en confier la direction. En août dernier, mon fils Gaëtan a également rejoint notre structure. Il a suivi une formation dans le but de reprendre le rôle de dessinateur-technicien au sein de l’entreprise familiale. Il assume donc la dimension technique de Thomas Cuisines. Mon épouse assure la gestion de l’ensemble du secrétariat de l’entreprise.

Quelles sont les valeurs que vous défendez et la philosophie de Thomas Cuisines?

Patrick Fauchère: Nous voulons garantir des aménagements de qualité. Avec la représentation de Poggenpohl, nous gagnons en notoriété et nous nous dirigeons vers la durabilité. Nous plaçons nos produits et nos services sur une échelle premium, en choisissant des partenaires de choix. En parallèle, nous possédons un goût prononcé pour la découverte. Nous tentons toujours de développer de nouvelles idées en matière d’agencement ou de matériaux comme le vieux bois par exemple.

En parallèle aux produits premium en tant que tels, vous proposez également des services et des conseils premium. Quels sont-ils ?

Patrick Fauchère: Nous conseillons et accompagnons le client tout au long du processus de création. Nous écoutons ses demandes avec attention et travaillons étroitement avec lui. Nous cherchons constamment l’harmonie dans nos cuisines, entre les différents modules, les matériaux et l’électroménager. Nous visons toujours à garantir une ergonomie optimale. Lorsqu’une personne se sent bien avec ses meubles et son agencement, nous avons le sentiment du devoir accompli.

En entrant chez Thomas Cuisines, vos clients peuvent se faire une image précise de leur intérieur. Comment conciliez-vous votre catalogue avec les volontés du client?

Patrick Fauchère: Notre étroite collaboration avec nos clients nous permet de développer une approche totalement différente. Nous demandons au client de nous fournir uniquement le plan avec les quatre murs de la cuisine sans les agencements désirés. Nous discutons entre nous, avec toute la famille, dessinons chacun de notre côté la cuisine qu’il imagine. Nous proposons ensuite notre projet au client. L’objectif est d’ouvrir la discussion et de créer la meilleure cuisine ou le meilleur aménagement, en élargissant les possibilités. C’est un vrai travail collaboratif où se mélangent les idées de Thomas Cuisines et celles de ses clients.

En plus de votre showroom à Martigny, vous détenez également un espace de vente à Sierre, géré par votre fille. Comment évaluez-vous cette complémentarité avec Martigny?

Patrick Fauchère: Initialement, nous n’avions pas prévu de nous installer à Sierre, au Val d’Anniviers et sur le Haut-Plateau. Mais avec la volonté de ma fille d’intégrer Thomas Cuisines à la tête de l’exposition de Sierre, nous avons découvert une toute autre clientèle. Nous observons des désirs différents, une autre manière de travailler et des nouveaux matériaux comme par exemple des cuisines élaborées en vieux bois. Ces souhaits demandent de concevoir des agencements différemment, rendant le travail et la découverte très intéressants.

Quel est le potentiel du marché de Thomas Cuisines et de la marque Poggenpohl en Suisse ?

Patrick Fauchère: Nous décelons un potentiel commercial important en tant que société propre et surtout grâce au nouveau partenariat avec Poggenpohl. Nous avons la chance de proposer le produit phare : l’architecture de cuisine innovante P’7350 Design by Studio F. A. Porsche. Notre catalogue d’offres recouvre ainsi toutes les gammes de cuisines. Nous observons un incroyable attrait pour le modèle +SEGMENTO, notamment sur le marché des villas et dans les appartements moyen à premium. Concernant les autres modèles, nous nous situons sur un marché de niche très intéressant. Aussi, nous ciblons essentiellement les régions de Crans-Montana et de Verbier, dans les villas très premium avec les modèles P´7350 Design by Studio F. A. Porsche et +MODO. Nous visons et suivons avec attention les évolutions du marché immobilier en station. Thomas Cuisines a la volonté de consolider son positionnement.

Découvrez Thomas Cuisines

Découvez Poggenpohl

Mélina Neuhaus
Mélina Neuhaus

Co-fondatrice et directrice de communication/relations publiques Elitia Communication