Cuisine et gastronomie

Diplômé de l’ECAL et entrepreneur à succès, Raphaël Lutz est à la tête d’un bureau de design qui réalise, entre autres, des meubles ou accessoires sur mesure pour entreprises et particuliers, d’une spin-off axée sur l’innovation et de l’association Designer’s Table. Avec comme ligne de mire de proposer au consommateur ou à l’utilisateur final une expérience optimale, les activités de Raphaël Lutz mettent l’utilisateur, le design et la recherche au centre afin de révolutionner le monde des arts de la table notamment. Rencontre.

L’expérience gastronomique augmentée par le design

Depuis 4 ans, dans le cadre de son projet de recherche Designer’s Table, Raphaël Lutz organise des dîners dont le concept est de proposer une expérience gastronomique augmentée par le design, à l’image d’assiettes, de plats ou de supports créés par son studio. Cette expérience de gastronomie augmentée surfe non seulement sur les changements sociétaux mais permet également de sonder les retours des consommateurs, tout en prospectant sur les futurs modes d’alimentation.

« Aujourd’hui, nous perdons de vue l’expérience du repas. Il faut savoir que ce que l’on met en bouche représente, selon les études, 20% de son plaisir gustatif, les 80% étant liés à l’environnement comme l’ambiance, la lumière, la chaleur, l’assiette, la table, le service, etc. Expérience et émotions sont très étroitement liées. »

Depuis des années, les designers s’intéressent à la question de l’alimentation pour dessiner des assiettes et autres objets de la table pour augmenter l’expérience du repas. « C’est un travail de recherche appliquée que nous avons commencé fin 2016 et qui permet de tester la vaisselle et de nouveaux paradigmes d’alimentation tout en analysant une certaine gestuelle dans l’acte de manger. Chaque année nous dessinons une nouvelle collection souvent très audacieuse mais qui, surtout, pose des questions en terme d’utilisabilité. Au cours des repas organisés dans notre atelier, les retours de nos convives nous permettent de savoir si nous sommes justes dans notre approche et de prospecter des nouveaux modes alimentaires. »

Parmi les références du studio, le restaurant triplement étoilé l’Hôtel de Ville de Crissier et la Maison Buet à Lausanne, un confiseur qui a confié à Raphaël Lutz et à son équipe le design de sa vaisselle. Le but étant de proposer à ses clients une véritable expérience de dégustation du chocolat chaud, entre tasse, sous-tasse et carafe. « Ils ont fait le pas d’aller plus loin que leurs confrères en proposant une expérience de repas augmentée, ludique et surprenante. »

La cuisine de demain vise l’ultra-précision

Convaincu que la cuisine et le design vont de pair, Raphaël Lutz a le regard tourné vers la cuisine du futur. « Les cuisinistes ont besoin des designers pour innover car ces derniers ne perdent jamais de vue l’utilisateur final. En travaillant en ce sens, l’entreprise peut poser des concepts pour ouvrir de nouvelles perspectives, notamment en cette période de crise. Je suis persuadé que l’innovation doit passer par le design avant tout. »

Véritable laboratoire, la cuisine est un lieu où la précision est de mise. « Une cuisine doit posséder des qualités techniques, ustensiles et appareils permettant d’atteindre l’ultra précision, qu’il s’agisse de découpe ou de cuisson. En matière de cuisson, l’une des tendances phares est la vapeur douce, remplaçant ainsi la cuisson sous vide et la question du plastique. Aujourd’hui, les clients les plus exigeants souhaitent avoir chez eux une cuisine avec les meilleurs matériaux possibles comme l’inox, la céramique, verre borosilicate, ardoise et planche en bois à privilégier pour la découpe. »

 

www.raphaellutz.ch
www.hyperaktiv.li
www.designerstable.ch

Mélina Neuhaus

Co-fondatrice et directrice de communication/relations publiques Elitia Communication